L'oxytocine

Publié le par Balpe


Je viens de lire un article sur l’oxytocine et sa lecture me perturbe. Ainsi nos sentiments, nos sensations, notre volonté ne dépendent que de molécules chimiques…Je le savais déjà. Bien sûr. Comme tout le monde. Je savais que l’amour du chocolat était une forme de dépendance. Mais à ce point ! Une petite pulvérisation nasale et nous sommes à la merci de n’importe qui. Stupéfiant. C’est le cas de le dire.

L’impression d’être suivi, surveillé, est-elle de même nature ? J’en ai parlé à Claire hier soir : «Arrête de délirer ! Pourquoi voudrais-tu être suivi ?» Je ne le veux pas mais j’ai eu la nette impression que je l’étais. Depuis ce sentiment me poursuit. Comme lorsque l’on croit revivre point à point un moment déjà vécu. Comme si le cerveau soudain se mettait en roue libre.

Et je n’ai même pas assez regardé cette femme pour être sûr de la reconnaître. Qui me dit qu’elle ne m’observe pas en ce moment même ?


Publié dans Appartés

Commenter cet article