Natacha et Marc Hodges

Publié le par Balpe

Le silence sépare un instant Natacha de Marc. Il ne sait que lui dire ou plutôt il sait qu’il n’a rien à dire. La vie est ainsi tissée d’absurdités et de moments d’égarements qui rendent tout irréversible. Chacun de nous aimerait avoir le droit de revenir au moins une fois en arrière pour profiter de l’expérience acquise, mais non… l’avancée du temps est inexorable. En avant… toujours en avant au risque de la chute.

Marc se déicide à rompre le silence : « et ensuite ? » Non qu’il est vraiment envie de savoir mais il estime devoir manifester une certaine estime à Natacha. Leur passé commun les rapproche encore un peu. Elle semble hésiter : « Après ?… après j’ai été comme toi, comme je pense que tu es aujourd’hui, j’ai rôdé dans cette ville inconnue d’église en soupe populaire, dormant là où on voulait bien de moi. Ça a duré quelques jours puis je me suis ressaisie : je ne manquais pas de contact à New-York, poètes, écrivains, gens de théâtre… je me suis décidé à contacter l’un d’eux, l’une plus exactement, une femme que j’avais invitée à Moscou. Oriane, elle s’appelait Oriane et j’avais son numéro de téléphone. Je l’ai appelée, elle m’a hébergé quelques jours et j’ai pu recommencer ma vie… Mais, assez parlé de moi. Et toi, de quoi as-tu besoin ? Veux-tu loger quelques jours chez moi ? »

Marc n’avait pas vraiment le choix : « Si ça ne te gêne pas… ça me dépannerait bien. » « Pas de problème, je t’emmène. »

Publié dans Natacha

Commenter cet article