Une réapparition

Publié le par Balpe

Marc réapparut à New-York en mai 1985, il avait alors 32 ans. Ce fut la fin de sa vita incognita.

Ce que je sais de cette période de sa vie provient de plusieurs sources : lui-même avec qui j’en ai parlé plusieurs fois, Natacha que je retrouvais plus tard à Paris dans des circonstances que je dirai un jour, des artistes américains qui l’avaient alors rencontré ainsi que quelques universitaires car il vécut un temps de lectures et de conférences dans diverses universités des USA. Nous ne manquons donc pas d’informations sur cette période de sa vie. Encore faut-il pouvoir faire le tri dans toutes ces informations dont certaines paraissent contradictoires. Je ne sais si cela en vaut la peine.

Marc Pérignon, après tout, n’est qu’un personnage ordinaire et son hétéronyme Marc Hodges n’est pas un écrivain qui devrait marquer l’histoire de la littérature. Mais bon, pourquoi pas…


Premier épisode donc.

Natacha s’était exilée en Amérique. Ce qu’elle racontait c’est qu’elle était amoureuse d’un écrivain russe immigré et qu’elle avait quitté sa patrie pour le rejoindre (il faudra raconter cela plus tard…) ; d’autres prétendent que son récit était une pure fantaisie, qu’elle avait émigré parce qu’elle sentait le vent tourner et que sa position à Moscou devenait moins intéressante ; d’autres encore — certainement mal intentionnés — que son exil avait été organisé par le KGB afin qu’elle serve d’informatrice sur les dissidents russes installés aux USA.

Comment savoir ?



 

Publié dans Marc Pérignon

Commenter cet article