Un poème érotique de Marc Débia

Publié le par Balpe

demain devra (devrait) être différent ça jouissait
(hampe intensive) les langues étaient
tortueuses soaked sex lenteur explosion volcanique des sens accouplements
debout pas de transition
les yeux brillants (criant ses baisers en vers) elles
passaient une
jambe entre les miennes contemplation
systématique du corps son
c… était une obsession passion vide comme l'été je les enveloppais
de ma chair ma bouche était multiple
visage reflété roulis du désir (toute lueur
surgissait d'un jour continu) infimes
morts nos cerveaux
se vidaient comme fleuves
j'avais pensé à ça (succions méticuleuses du lobe des oreilles)
elles souffraient d’un temps en expansion
leur corps était un corps de corps

Publié dans Gilberte

Commenter cet article

agneau 14/12/2007 11:35

troublant...