La première page

Publié le par Balpe


J’ai enfin écrit la première page de Lettre-Néant. Il était temps, je devais l’envoyer hier, mais bon… La voici :

« La foire aux avatars », pages « Tentations », numéro de Libération du vendredi 24 juin : notre monde se virtualise. Nous ne savons pas très bien ce que nous sommes ni vers quoi nous allons… Coïncidences ? Destinée ? Ce journal me demande de publier une hyperfiction pendant 36 jours, du 18 juillet au 28 août, un récit associant le journal, sa version numérique, ses lecteurs dans un même jeu d’écriture-lecture. J’accepte : ce sera Lettre-Néant. Il s’agira, comme dans un MMOG, de virtualiser la réalité du monde et celle de l’écriture : une écriture au jour le jour…

Pages reprises le lendemain dans le blog HyperFiction. Les lecteurs pourront laisser leurs commentaires, leurs critiques, participer à l’écriture, ou par le jeu des liens, en allant par exemple sur le blog Romans entrer dans un labyrinthe de texte où ils trouveront à tirer des fils d’Ariane… à moins qu’ils ne s’y perdent.

Malheureusement pour des raisons techniques, avec un décalage d’au moins dix jours, chaque page de cette fiction contiendra des éléments d’actualité ainsi que certains des apports de ses lecteurs.

Les mondes numériques sont dynamiques : comme dans la vie, tout y change sans cesse. Si les pages du journal ne peuvent qu’être fixes, ce ne sera pas le cas de la version numérique mouvante de Lettre-Néant.

NB.Ce feuillet comporte 1500 signes. »

J’étais assez fier d’avoir, au signe près, respecté la consigne.


Publié dans Lettre-Néant

Commenter cet article