Un notaire poète

Publié le par Balpe

J’ignore pourquoi, chaque fois que je dis que je suis notaire, on me regarde comme si je ne pouvais être qu’enfermé dans les formalités les plus ridicules du droit, un être à la Courteline conservé dans la naphtaline et les papiers poussiéreux. Pourtant… Et lorsque je dis que je suis poète, la réaction est à peu près la même. Alors imaginez lorsque je dis que je suis un notaire poète !… La plupart des gens regardent le monde au travers de lunettes catégorielles toutes faites comme si une profession suffisait à caractériser un individu. Il n’en est pas ainsi, aucun d’entre nous, du moins j’en suis persuadé, ne peut être défini par une étiquette. Il m’arrive aussi de sortir de ces deux domaines pour fréquenter celui de l'art et peu de gens imaginent que, sous ces trois activités, c’est la même personne qui se cache…

J’ose cependant l’avouer je viens de consacrer l’essentiel de mes quinze derniers jours à travailler sur un recueil de poésie. J’ai quelque mal à me remettre au récit que je vous ai promis et que je m’efforce — avec plus ou moins de bonheur — de mener à bien. Ces deux types d’écriture sont en effet, sur plus d’un point antinomiques, la poésie recherche la concision et, ne se souciant ni de réalisme ni de vraisemblance, pousse la langue dans ses retranchements les plus extrêmes ; le récit — d’autant plus qu’il rapporte des événements vrais — est contraint à une certaine rationalité et, en partie pour cela, s’oblige à respecter les formes admises de la langue. En poésie un père n’est pas obligatoirement un père, dans un récit historique, un père a obligatoirement au moins un enfant qu’il a fait avec une femme qui est considérée comme la mère et ce simple étiquetage suffit à déterminer tout un ensemble de relations sociales (d’où entre autres, l’utilité de ma fonction de notaire…) et psychologiques.

Le seul fait qu’Uwe ait déclaré à Marc qu’elle pensait être sa fille changeait du tout au tout la nature de leur relation et obligeait Marc à faire retour sur lui-même…

 

Publié dans Appartés

Commenter cet article