Réponses d'autres éditeurs

Publié le par Balpe

D’autres éditeurs lui répondirent :

«Monsieur,

Nous avons bien reçu votre courrier du… et nous vous en remercions.
C’est naturellement avec intérêt que nous prendrons connaissance de votre ouvrage et que nous le transmettons à nos lecteurs.
Nous vous prions de croire… etc.»

ou :

«Monsieur,

Nous accusons réception ce jour du manuscrit intitulé « Mimoria ». Nous vous informons que nous l’avons enregistré sous le n° 1835 et que nous le transmettons à notre comité de lecture.
Nous vous ferons part dans les meilleurs délais de la décision qu’il aura su prendre à propos de votre texte et de son éventuelle publication.
Dans cette attente, nous vous prions… etc.»

ou :

«Monsieur,

Nous avons bien reçu votre proposition de manuscrit et nous vous en remercions.
Après examen, il me faut malheureusement vous transmettre une réponse négative. Votre projet nous a convaincus qu’il différait trop de ce que nous publions habituellement et qu’il ne pourrait, par conséquent, trouver sa place dans nos collections.
Avec mes regrets, je vous prie… etc.»

Publié dans Marc Pérignon

Commenter cet article