Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mort de l'auteur

Où allons-nous ensemble (du moins si certains me suivent encore) ? Tout cela ne pourra se terminer que par la mort de l’auteur — ou son silence, ce qui revient au même — car il n’y a aucune raison ni qu’il y ait une fin quelconque ni que les récits s’enchaînent...

Lire la suite

Sous la table

«Je revois aussi une assez grande table, celle de la salle à manger sans doute, recouverte d’un tapis bas tombant ; au-dessous de quoi je me glissais avec le fils de la concierge, un bambin de mon âge qui venait parfois me retrouver. - Qu’est-ce que vous...

Lire la suite

L'initiation sexuelle de MH

J’hésite… je ne sais jusqu’où je peux aller dans ce récit. la littérature permet-elle de tout dire ? J’ai fait allusion à « l’initiation sexuelle de Marc Hodges », il faudrait donc que je vous en parle plus longuement car sinon, à quoi bon y faire allusion...

Lire la suite

Roberte et Gilberte

Les souvenirs font un réseau de galeries souterraines plus ou moins bien éclairées où l’esprit circule, parfois s’égare, parfois se heurte à des parois depuis longtemps murées, parfois se fraye avec difficulté un passage dans des effondrements plus ou...

Lire la suite

Homosexuel-hétérosexuel

Uwe, Nathalie, Natacha, Roberte, Gilberte… des histoires de femmes. Rien que des histoires de femmes et je n’arrive au bout d’aucune d’entre elle. A croire qu’il n’y a qu’elle dans l’existence de Marc Hodges car, en ce qui me concerne, je me suis montré...

Lire la suite

Un être de chair

Il n’existe pas d’association des Amoureux Anonymes : je ne pouvais me désintoxiquer. Je n’en avais ni l’idée, ni l’envie et cela d’autant moins que, avec Roberte, notre accord physique était total. Nous ne parlions jamais d’amour, nous nous remplissions...

Lire la suite

L'amour, l'acool

Bien sûr j’avais Roberte. Au début nous avons vécu une attirance totale. Pour une de ces mystérieuses raisons que nous ne saurons sûrement jamais décrypter, entre elle et moi l’accord physique était absolu. Si, bien sûr, j’avais déjà connu le plaisir...

Lire la suite

La jalousie

La plupart des gens n’ont qu’une imagination émoussée. Ce qui ne les touche pas directement, en leur enfonçant comme un doigt aigu en plein cerveau, n’arrive guère à les émouvoir ; mais si devant leurs yeux à portée immédiate de leur sensibilité, se produit...

Lire la suite

Un jour vous saurez tout

Vous devez vous y perdre — du moins si vous essayez de lire, ce dont je doute dans cette entreprise désespérée de communication où mon seul contact est la machine et ses statistiques (que veulent dire 21114 pages vues et à ce jour 7402 visiteurs uniques,...

Lire la suite

Farniente

Le matin Marc et Gilberte allaient souvent prendre leur petit déjeuner au Café du viaduc tout proche de sa petite maison. Ils en aimaient bien l’atmosphère très populaire ainsi que les discussions — pour eux deux un peu irréelles — qui, pour l’essentiel,...

Lire la suite

<< < 1 2